Compte rendu de la rencontre de l’association « Chrétiens en Vaucluse » avec Monseigneur PONTIER, Administrateur apostolique.

Avignon le 30 janvier 2021,

Le 28 janvier dernier, Mgr Pontier, récemment nommé Administrateur apostolique du diocèse d’Avignon, a bien voulu recevoir une délégation de l’association «  Chrétiens en Vaucluse ».

Nous lui sommes reconnaissants de nous avoir accueillis longuement dans une écoute bienveillante et d’avoir été attentif aux préoccupations que nous souhaitions lui exposer. Nous souhaitions avant tout l’assurer de notre volonté de contribuer, à notre place, à l’apaisement et à la reprise d’une vie sereine dans notre diocèse.

Plusieurs thématiques principales ont été abordées :

La question d’un audit

Nous avons exprimé notre souci de voir se réaliser au plus vite audit pastoral et financier qui permettrait à notre prochain Evêque de disposer d’une lisibilité de la situation du diocèse dès sa prise de fonction. Mgr Pontier nous indique  que cette question  se pose en ce qui concerne la partie financière, qui est la seule organisée par la conférence des évêques à la demande de l’évêque du lieu.

Les sujets préoccupants aujourd’hui dans notre Eglise diocésaine

Les échanges ont abordé dans la franchise des questions difficiles : la souffrance des prêtres ayant vécu des situations douloureuses, la place des laïcs dans les paroisses, l’accueil et la place des prêtres étrangers, les conditions dans lesquelles a été décidée et est financée  la construction le grand séminaire du néo-catéchuménat à Sorgues et la place de ce mouvement dans le diocèse…

La problématique de Rosmerta

Sans nous considérer comme le porte-parole de Rosmerta, et attentifs aussi au problème posé au diocèse par l’occupation d’un de ses biens, nous avons évoqué la situation dans ses divers aspects. Mgr Pontier, très conscient des conditions de vie difficiles des migrants et particulièrement des jeunes errants, considère que d’une façon générale, les associations accomplissent un travail remarquable, en complément des services publics qui ne couvrent pas l’ensemble des besoins croissants. Cependant l’occupation des locaux du diocèse reste un problème en attente d’une décision de justice et qu’il conviendra de régler humainement.

Nous avons en outre communiqué à Mgr Pontier deux initiatives entreprises par Chrétiens en Vaucluse. Un projet de réflexion théologique ecclésiale, accompagné par des théologiens extérieurs, et analysant ce qui a été vécu dans notre diocèse au cours des 18 ans écoulés. Une contribution écrite en réponse au questionnement du P. Thierry Magnin, porte-parole de la Conférence des évêques lorsqu’il nous avait reçu : « Comment voyez-vous votre prochain évêque ? »

Mgr Pontier nous ayant fait remarquer en fin d’entretien que la désignation de notre association « Chrétiens en Vaucluse » pouvait présenter une dimension d’exclusion, nous avons indiqué que nous en étions pleinement conscients, que nous assumions un passé certes clivant lié à un contexte conflictuel aujourd’hui heureusement dépassé, et que nous souhaitions désormais totalement nous inscrire dans une démarche constructive de réparation dans un diocèse douloureusement marqué par les divisions.

Encore une fois nous remercions notre Administrateur apostolique de la qualité de la rencontre qu’il nous a permise.

Les membres de la délégation de « Chrétiens en Vaucluse »

Miguel Couralet, Jean-Paul Vallon, Joëlle Bonnet